Retour au listing

Statistiques : le Crédit Impôt Recherche dans le numérique

Les résultats d’une étude sur le Crédit Impôt Recherche (CIR) commanditée pas Syntec Numérique et F.Iniciativas ont été publiées. L’échantillon comprend 256 entreprises : Grandes Entreprises, PME et TPE.

 

Globalement, l'étude ressort que :

  • 86% des entreprises considèrent le CIR comme un outil important pour leur R&D
  • Le CIR sert essentiellement aux investissements en R&D et au recrutement du personnel pour développer l’innovation
  • Ce sont les TPE qui en bénéficient le plus si l’on tient compte du ratio montant du CIR/nombre d’ingénieurs
  • 84% des entreprises se font accompagner dans leur demande de CIR pour le sécuriser

Augmentation des contrôles du CIR

Concernant les contrôles, ils concernent aujourd’hui 1 déclaration sur 2. Depuis 2013, ils ont été renforcés, mais les entreprises sont honnêtes dans leurs déclarations puisqu’uniquement 4% d’entre elles ont eu des pénalités. Dans 70% des contrôles, la comptabilité générale de l’entreprise est vérifiée et pour 60% des cas, les synthèses sont analysées par le contrôleur (dont les dépenses de personnel).

 

Sécuriser le Crédit Impôt Recherche

Malgré l’augmentation des contrôles du CIR, 3 entreprises sur 4 ne font toujours pas appel à la procédure de rescrit qui permettrait d’obtenir une validation experte concernant le projet de R&D. Alors que ce rescrit est opposable à l’administration fiscale et permettrait de sécuriser le CIR. On voit tout l’intérêt d’un accompagnement expert qui porte à la fois sur le conseil et sécurise la démarche.