Retour au listing

Le concours mondial de l'innovation 2030

 

Le concours innovation 2030 est un concours mondial dans le cadre de la commission innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon. L’objectif est d’accompagner des projets innovants dans des secteurs stratégiques pour répondre aux enjeux économiques à l’horizon 2030.
 
Les candidats amènent des projets très innovants pour lesquels le programme Innovation 2030 veut accélérer la mise sur le marché de leurs produits.
Le concours a pour objectif de faire émerger les talents et futurs champions de l’économie française. Ils recevront, que ce soit les projets français ou étrangers, un soutien public à hauteur de 2 millions d’euros maximum.
 
 

Les 7 secteurs identifiés en avril 2013 par la commission Innovation 2030 :

  1. Le stockage de l’énergie 
  2. Le recyclage des métaux
  3. La valorisation des richesses marines
  4. Les protéines végétales et la chimie du végétal
  5. La médecine individualisée
  6. La Silver économie et l’innovation au service de la longévité
  7. La Big Data.

 

Le concours se déroule en 3 phases :

Phase 1 : L'amorçage

 
Du 2 décembre 2013 au 15 mai 2014.
 
Sélection d’une centaine de projets au stade amont de leur développement.


Les principaux critères de sélection :

  • Degré de réponse à l’ambition
  • Degré de rupture en terme d’innovation (technologique ou non)
  • Faisabilité technique et/ou scientifique
  • Retombées économiques potentielles du projet
  • Capacité du porteur à mener à bien le projet.

Les projets d’entreprises sélectionnés reçoivent une aide financière sous forme de subvention pouvant atteindre 200 000 euros par projet.
Le conventionnement de l’aide a lieu 4 semaines après la décision.


Phase 2 : L'accompagnement

Cette phase est ouverte depuis le 2 octobre 2014. Elle permet d’accompagner des projets prometteurs dans des travaux de développement plus importants.
 
Les principaux critères de sélection des projets :

  • Degré de réponse à l’Ambition
  • Degré de rupture en termes d’innovation, technologique ou non
  • Solidité du modèle économique, du plan d’affaires et de financement présenté
  • Retombées du projet en termes d’activité et d’emploi
  • Pertinence du positionnement marketing du produit ou service innovant
  • Crédibilité de la phase d’industrialisation et des objectifs commerciaux des partenaires
  • Capacité du porteur à mener à bien le projet 

Les projets sélectionnés recevront, dans le respect des règlements européens, un soutien pour leurs dépenses d’innovation de 1 à 3 M€ par projet sous formes de subventions et d’avances remboursables dans des proportions équilibrées.
 
Dépenses éligibles :

Dépenses de personnels affectés au projet (chercheurs, ingénieurs et techniciens).
Les amortissements d'équipements et de matériels de R&D.
Les travaux sous-traités à des laboratoires publics ou privés).

 

Phase 3 : Le développement

Cette phase qui ouvrira en 2016 permettra de soutenir de développement d’une sélection de 7 projets parmi ceux accompagnés lors de la deuxième phase.
 

Pour plus d'infos​