Retour au listing

Bpifrance Inno Generation 2 : les temps forts de cet évènement

La deuxième édition de Bpifrance Inno Generation (BIG) a eu lieu la semaine dernière et a réuni plus de 30 000 chefs d’entreprises issus de toute la France et de tous les secteurs d’activités. En deux ans, c’est devenu le rendez-vous entrepreneurial dédié à l’innovation dans le développement des entreprises et qui permet ainsi à chacun de trouver des points de croissance, des partenaires et de créer de la valeur.

Retour sur l’édition 2016

Un évènement qui s’est déroulé pendant vingt-quatre heure à l’AccorHotels Arena (Paris XIIe) et qui avait pour ambition d’encourager les jeunes entreprises et d’élargir leur réseau professionnel. Voici cinq moments forts de l’édition 2016 de BIG.

  • Le BANG

Moment fort de l’événement, le BANG où plus de 450 entrepreneurs de tous horizons ont délivré, sur scène et en quelques minutes leurs témoignages sur leur propre expérience entrepreneuriale. C’est ainsi que des grands chefs d’entreprises et le ministre de l'Economie et des Finances Emmanuel Macron, ont vanté le dynamisme de l'entrepreneuriat et encouragé ainsi les entreprises à innover et se développer.

  • L'ACCELERATEUR ETI BPIFRANCE :

A l’occasion de cette deuxième édition, Bpifrance a lancé l’Accélérateur ETI Bpifrance. Ce dernier sera consacré aux Entreprises de taille intermédiaire (ETI) où 23 ETI sélectionnées suivront un programme de formation et d’échanges pendant deux ans.

  • LES INDUSTRIES CULTURELLES ET CREATIVES : SERVIR LA FRENCH TOUCH

C’est aux côtés de la French Tech et de la French Fab, que Bpifrance a présenté et mis à l’honneur la French Touch. C’est un symbole fort d’innovation « à la française » qui représente, plus de 500 000 entreprises qui développent des innovations, révolutionnent ainsi les approches managériales et s’imposent à l’international.

  • LES REGIONS A L'HONNEUR :

Par ailleurs, lors du BIG, plus de 14 régions françaises qui étaient représentées, destiné d’une part à favoriser les échanges et réaliser des rencontres informelles entre les différents acteurs d’une même région. En effet, on pouvait réaliser des One to One avec des chefs d'entreprises, des conseillers Bpifrance, des clubs sportifs et des médias régionaux. Puis d’autre part, l’évènement avait également pour objectif de promouvoir les régions et de renseigner les entrepreneurs sur les opportunités business qui s’y trouvent.

  • RECORDS D’AUDIENCE :

Par ailleurs, ce rendez-vous a également eu un succès sur internet. En effet, durant ces deux jours dédiés à l’entrepreneuriat et avec le hashtag #InnoGeneration, la seconde session a engendré plus de 14 000 tweets sur le réseau social Twitter et compte environ deux millions de vues à travers les sites internet liés à l’entrepreneuriat mais également avec la diffusion de reportages en live sur Facebook.
 

Ambition du BIG « Networking et promotion des dernières innovations »

 

A cette occasion, nous retrouvons le Walk, un espace dédié aux entreprises qui ont développé les derniers objets high-tech et connectés innovants. Ce dernier leur permet ainsi de promouvoir leur produit et de développer des partenariats.

Comme ce fut le cas avec Holodia, une entreprise développant un logiciel qui allie le sport et la réalité virtuelle, qui a pu effectuer des premiers échanges avec des partenaires potentiels.

De plus, le BIG présentait également un atelier lié à l’investissement où plus de 400 entrepreneurs sont venus présenter leurs entreprises devant 50 investisseurs.

 

 

 

L’évolution entre les deux sessions d’Inno Génération selon Paul François Fournier

C’est à travers une interview du site itespresso.fr, que Paul-François Fournier, directeur exécutif en charge de l’innovation au sein de Bpifrance, nous évoque l’évolution entre les deux sessions d’Inno Generation.

La première session d’Inno Generation en 2015, portait sur la nouvelle vision de l’innovation qui s’orientait à travers les nouvelles technologies, les business model ou les usages. Leur principal objectif était de rassembler les entrepreneurs de tous les écosystèmes sur ce thème, quelle que soit la taille de l’entreprise et qui partageaient cette culture de l’innovation.

Cependant, lors de la deuxième édition de 2016, on se retrouve dans un contexte différent et bénéfiques pour les entreprises. En effet, selon Paul-François Fournier, leurs marges sont restaurées et on retrouve les niveaux d’investissement d’avant la crise de 2008. C’est donc dans cette perspective de croissance que Bpifrance envisage le monde économique de 2030, où toutes les entreprises de tous secteurs et de grandeurs pourront travailler et se développer ensemble.

C’est donc à travers cet évènement qu’ils commencent à instaurer les conditions optimales afin d’établir des relations entre les jeunes entreprises, les PME, les ETI et les grands groupes pour les faire sortir de leur écosystème traditionnel mais également pour les orienter vers des cultures et des horizons différents.

 

Pour voir les replays et obenir plus d'informations sur cet évènement, cliquez ici.