Retour au listing

BPI France revoit sa définition de l’innovation pour élargir les possibilités de financement des PME françaises

Jusqu’à présent, la Banque Publique d’Investissement finançait les entreprises dans le secteur technologique. Les aides de BPI France vont maintenant pouvoir être demandées par les projets innovants sous toutes ses formes : du marketing au social.


Paul-François Fournier, directeur exécutif en charge de l’innovation chez BPI France avoue que les critères utilisés pour accorder ou non un financement étaient trop orienté nouvelles technologies.

"Qu'il s'agisse des réseaux d'entrepreneurs, des chercheurs, des investisseurs, des régions, tous partageaient le même constat, nous devions élargir notre focale pour mieux appréhender l'innovation sous tous ses formes", explique Paul-François Fournier à l’AFP.


En partenariat avec plusieurs acteurs du financement à l’innovation, BPI France a revu ses critères ainsi que les notes comprises entre 0 et 4 :

  • Le produit et le service
  • Le procédé et l’organisation
  • Le marketing et le commerce
  • Le modèle d’affaires
  • La technologie
  • L’innovation sociale

Le but est de pouvoir mieux comprendre en quoi un projet est innovant et de voir où l’entreprise a besoin d’aide.

Le financement de l’innovation progresse !

En 2014, BPI France a financé des projets à hauteur de 1 milliard d’euros, soit une progression de plus de 40% par rapport à l’année 2013 et souhaite investir 8 milliard d'euros d’ici 2017.


Au-delà du changement des critères, les délais de réponses aux dossiers devraient être réduits d’un quart et les 150 chargés d’affaires seront formés au capital-risque pour accompagner davantage les entreprises et leurs projets.


Les startups françaises ne devraient plus être condamnées à être rachetées par un géant américain faute de financement.

Nouveaux critère pour le financement de l'innovation par BPI France